La sophrologie Caycédienne

sophrologie Caycédienne

En 1969, lorsqu’il revient d’un long périple en Asie, le neuropsychiatre Alfredo Caycédo va créer une méthode de relaxation révolutionnaire nommée sophrologie.

Cette thérapie de médecine alternative reconnue par d’éminents spécialistes du monde entier, qui permet de se déstresser en positivant sa propre conscience, va très vite avoir un succès dépassant les espérances de son créateur.

Et alors que de nombreuses personnes allaient y avoir recours au fil des décennies, le psychiatre toujours à la pointe de l’évolution scientifique allait donner le jour à une autre thérapie très proche de la première : la sophrologie Caycédienne.

Le principe de base de la sophrologie

La sophrologie est une méthode de relaxation reconnue par tous comme étant l’une des plus efficaces que l’on puisse trouver encore aujourd’hui. Du reste, un an après sa création, un congrès scientifique réunissant des médecins et scientifiques du monde entier lui a été consacré.

Il faut dire que cette thérapie, si elle ne remplace aucunement un traitement en cas de maladie, est d’un apport fondamental pour qui souhaite se débarrasser sur du long terme, des maux psychiques et autres angoisses qui gâchent le quotidien. Elle a la singularité d’être basée sur des techniques ancestrales et orientales, mélangées à d’autres, plus jeunes et occidentales.

En effet, la sophrologie est un mix entre les disciplines hindouistes que sont le Yoga et la méditation, et la psychologie freudienne, dont la fameuse pratique est l’hypnose.

Elle permet de transcender la conscience d’un patient, en lui donnant la possibilité de transformer tout ce qui est négatif dans son esprit, en des réflexions plus que positives, ceci grâce à des postures et gestuelles empruntées au Yoga, à des exercices de respiration et concentration appartenant à la méditation bouddhiste, mais aussi à la visualisation de la conscience du patient, grâce à son esprit plongé dans un état second proche de l’hypnose.

La sophrologie a fait ses preuves tout au long des dernières décennies et elle est aujourd’hui très pratiquée en occident, à l’instar de l’acupuncture et du shiatsu. Elle est un accompagnement thérapeutique fort, qui aide de nombreuses personnes à se sortir d’un stress accumulé au fil des ans.

Et son créateur en est fier, au point qu’il ait décidé de lui donner une variante qui serait plus concernée par des valeurs de développement personnel du patient. C’est la sophrologie Caycédienne.

L’apport de la sophrologie Caycédienne

On aura compris que cette variante est assez proche de l’originale, mais qu’elle va impliquer encore davantage le patient dans un travail bien plus personnel pour arriver à ses fins.

Cette méthode est par contre beaucoup moins connue du grand public que la première, Caycédo l’ayant créé lors de ces dernières années de vie. Après son décès survenu en 2017, c’est sa propre fille, qui est aussi psychiatre, qui décide de s’occuper de la faire découvrir au plus grand nombre. Elle a notamment ouvert un centre qui lui est dédié : l’Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne. Elle est en outre, vice-présidente de l’organisme SofroCay, qui gère tout ce qui se rapporte à la sophrologie en général.

Lorsqu’elle explique ce qu’est exactement la sophrologie Caycédienne, elle en parle comme d’un exercice psychophysique sur la conscience humaine, qui a pour buts de favoriser nos perceptions positives de notre moi interne, tout en ayant une relation positive sur tout ce qui nous entoure. Mais elle nous dit aussi que la méthodologie relative à la sophrologie Caycédienne est tout aussi basée sur la Relation Dynamique de Caycédo, qui se traduit par 12 étapes par lesquelles notre corps physique, mental, émotionnel et spirituel doit passer pour atteindre un développement structurel adéquat et un équilibre des plus solides.

Ces 12 étapes sont divisées en 3 cycles, qui sont le fondamental, le radical et l’existentiel. Enfin, elle nous précise que pour mener à bien cette thérapie basée sur un travail personnel, il va tout de même falloir s’en donner les moyens, en s’engageant avec optimisme et volonté dans ce soin peu ordinaire.

Comment se pratique la sophrologie Caycédienne ?

Sa pratique passera tout d’abord par plusieurs séances de sophrologie avec un praticien formé à ces techniques.

Ces séances vous mettront en confiance, car leurs résultats sont probants très peu de temps après les avoir démarrés, à condition de se plier à certaines règles dictées par le sophrologue. C’est au bout de quelques séances que ce dernier pourra vous initier à des exercices de travail personnel que vous pourrez exécuter chez vous, lors de vos moments de temps libres.

Ce sont ces derniers exercices en particulier qui représentent le plus ce qu’est la sophrologie Caycédienne. Il n’y aura aucune contre-indication dans la pratique au quotidien de ces entrainements et chacun de nous pourra se lancer au plus profond de sa conscience, pour en faire ressortir ce qu’il y a de plus positif.