La sophrologie durant la grossesse

sophrologie grossesse

Toute femme étant sur le point d’accoucher dans les mois ou semaines à venir peut être sujette à de multiples sortes d’angoisses.

D’autant plus si cet accouchement doit passer par la case assistance médicale. Il existe aujourd’hui plusieurs solutions pour contrer cette montée de stress qui ne peut qu’être un poids sur la future naissance.

L’une des plus efficaces à ce jour reste la sophrologie prénatale. Cette pratique de relaxation et de remise en confiance va permettre à la future maman de vivre au mieux les semaines ou mois qui la séparent de l’heureux événement, et ce, le plus naturellement possible.

Une thérapie psychocorporelle nommée sophrologie

La méthode de relaxation qu’offre la sophrologie est assez singulière dans le monde de la médecine alternative, car elle est une des premières thérapies à mixer ensemble deux univers très différents.

En effet, la sophrologie mélange la psychologie, et plus particulièrement l’hypnose, avec les pratiques hindouistes que sont le Yoga et la méditation.

On obtient alors une pratique de détente de haut niveau, qui non seulement redonne confiance en soi, mais aide aussi à se servir pleinement de sa conscience, afin de pouvoir rendre favorables des situations qui jusque-là étaient plus que négatives. En favorisant cette force mentale, la sophrologie détend en même temps toutes les zones musculaires du corps et de notre esprit.

Pour arriver à ses fins, le praticien usera donc de postures et gestuelles issues de la pratique du Yoga, réalisées en douceur avec son patient, mais sans aucun contact physique. Leurs respirations seront lentes et continues, tout comme celles que l’on trouve dans la pratique du Zen.

Puis le sophrologue enchaînera sur une visualisation de la conscience du patient, à l’aide de sa voix et de mots choisis, où ce dernier entrera dans un état second proche de l’hypnose.

Le résultat d’une séance offrira alors une sérénité totale au sujet concerné et une force mentale qui lui permettra d’évacuer tout stress et sentiment de peur ou d’angoisse.

La sophrologie prénatale

Cette méthode de relaxation est très efficace lorsque des personnes se retrouvent face à un événement à venir, qui peut un tant soit peu les déstabiliser émotionnellement.

Ainsi, de nombreuses situations qui amènent du stress dans nos quotidiens peuvent être résolues grâce à la sophrologie. Être dans l’attente d’examens à venir, d’un entretien d’embauche, ou dans un moment difficile lors d’une séparation amoureuse sont des exemples parmi d’autres.

Le cas d’un accouchement à venir prochainement, surtout sous assistance médicale comme un déclenchement ou une péridurale, peut lui aussi amener beaucoup de stress et d’angoisses à la future maman. La sophrologie sera alors une solution très efficace pour enfanter dans les meilleures conditions possible.

En effet, grâce à cette thérapie où toute pensée sombre devient positive, le praticien va permettre à la maman de canaliser avec conscience et grande maîtrise son futur accouchement.

De sorte qu’elle ne le subira pas comme un acte douloureux imposé par la nature. La sophrologie prénatale est pratiquée par une sage-femme sophrologue et peut être envisagée dès le 4e mois de la grossesse. Elle pourra être réalisée en groupe ou en séance individuelle et le futur papa peut participer lui aussi, s’il le souhaite, aux séances.

La sophrologie avant et pendant l’accouchement

Avant l’accouchement, les séances seront faites d’exercices de relaxation empruntés à la pratique du Yoga. Ces postures physiques faites pour détendre le corps et le mental seront accompagnées d’exercices de respiration où l’on cherchera à mieux se concentrer pour maîtriser son souffle.

Puis viendront les exercices du lâcher-prise, qui permettront à la future maman d’atteindre un état second, proche de l’hypnose, où elle aura la sensation de pouvoir visualiser certaines parties intimes de son corps et de se les approprier mentalement.

Ce sera aussi le moment pour la sage-femme, de faire visualiser à la maman, les divers ressentis du bébé durant les nombreuses contractions.

Pendant l’accouchement, les exercices de respiration, plusieurs fois répétés les semaines précédentes, seront maintenant d’une grande utilité pour aider la maman à vivre au mieux ce moment unique et extraordinaire d’une vie.

Elle pourra en effet mieux contrôler les diverses douleurs subies par de nombreuses zones de son corps, mais aussi se détendre entre deux poussées et contractions, surtout lors de la poussée finale à la naissance du bébé. L’apport des séances de sophrologie passées va surtout lui permettre de dominer chaque étape de l’accouchement, et non plus de les subir.

Grâce à cette méthode, elle pourra en effet sommeiller quelques secondes de temps à autre et surtout contrôler les douleurs. En oxygénant son corps du mieux possible, elle facilitera la venue au monde de son enfant. Ainsi, elle saura se détendre au maximum lors de l’instant primordial, de sorte que le bébé sortira facilement et avec le moins de souffrance possible pour lui, comme pour elle.